Si il y’a bien une année à surprise c’est bien celle de 2020. Attention ne vous acharnez pas sur moi je dis ”surprises” car nous vivons beaucoup de situations inédites et sans précédents cette année, pas seulement en bourse mais dans la vie de tous les jours.

J’ai 32 ans au moment ou j’écris ces lignes et j’avoue que je n’ai jamais été confiné aussi longtemps, à vrai dire je ne savais même pas ce que ”CONFINEMENT” voulais dire avant que le COVID-19 vienne tout chambouler.

Cette année nous avons connu un Crack sur les marchés boursiers internationaux: certains indices US ont perdu 40% et ont rebondi un mois plus tard de 30% dans la foulée comme si de rien n’était, et comme si cela ne suffisait pas, le prix du pétrole est arrivé en territoire négatif  la nuit du 20 Avril 2020 ?. Il y’a un mois de cela j’avais anticipé une baisse jusqu’à 10$ le baril WTI, mais de là à aller jusqu’à -30$ le baril ?

Qu’est ce que cela veut dire concrètement?

Je vais essayer de l’expliquer avec des mots simples pour que le plus commun des mortels comprenne.

Non, ce n’est pas un problème sur vos graphiques (si vous êtes un accro), et vous n’avez pas besoin de faire vérifier vos yeux non plus le pétrol WTI à bien coté à plus de -30$ le baril.

L’ indice de référence américain West Texas Intermediate (WTI) pour le mois de mai a chuté d’environ 18 $ à un creux de – 37,63 $ le baril au début de la semaine. Cela signifie essentiellement que les producteurs étaient prêts à payer ce montant juste pour se faire enlever les barils de pétrole!  Héééé oui en temps de confinement plus d’avion dans les cieux, pratiquement tout les véhicules au parc et les usines ou industries sont aux arrêts, ce qui à provoqué donc la chute de la demande alors que le pétrole continuait et continue à se produire et à s’extraire.

Résultat des courses les espaces de stockages sont pleins et les producteurs ne savent plus où stocker tout ce pétrole, donc il n’ont pas d’autre choix que de le brader pour le donner au plus offrant.

Qu’est-ce qui se passe vraiment?!

Si vous avez fait attention dans vos cours d’économie dispensé dans le campus, vous auriez une petite idée sur la loi de l’offre et de la demande.

Une partie de cette loi stipule que les prix sont impactés par une baisse de la demande ou une augmentation de l’offre. Avoir un actif ou produit avec une offre excédentaire le rend moins précieux, et vous ne vous attendriez pas à ce que les prix soient haussés pour quelque chose qui n’est pas recherché.

Maintenant, qu’obtenez-vous lorsque vous avez une demande presque inexistante et une offre en augmentation rapide?

Pour faire simple imaginez que vous voulez me vendre 100 kilos de riz alors que j’ai besoin que d’un kilo? Si je suis le seul acheteur sur le marché et que vous devez vous débarrassez de vos 100 kilos de riz pour une raison ou une autre, si vous ne cassez pas les prix je ne me gênerez pas pour me contenter d’un kilo! Alors la seul solution pour vous est de brader votre marchandise et dans le pire des cas me l’offrir parce que vous ne saurez pas quoi en faire. ?

C’est exactement ce qui s’est passé sur le pétrole WTI car les il y’a plus d’espace de stockage disponible et donc tout les acteurs se sont mis à brader le pétrole pour quelque dollars.

Graphique du WTI en territoire négatif

Ce n’est pas quelque chose que vous voyez tous les jours!

Le pétrole brut WTI a finalement atteint environ 1,10 $ le baril à la fin de la session, ce qui est toujours un creux sans précédent.

Il y a un certain nombre de facteurs qui sont à la racine de cela, mais c’était probablement une combinaison de tous ces facteurs:

  • Une épidémie de coronavirus pèse sur l’activité commerciale et les achats de carburant (↓ demande)
  • Mesures de quarantaine et interdictions à l’échelle nationale entraînant des restrictions au commerce et aux voyages (↓ demande)
  • Guerre des prix du pétrole entre les principaux producteurs comme les pays de l’OPEP et la Russie (↑ offre)
  • L’accord de production de l’OPEP étant trop peu trop tard, laissant aux producteurs la possibilité de pomper plus de pétrole avant le 1er mai (↑ offre)
  • Des installations de stockage plein manquant de place pour stocker des barils de pétrole brut inutilisés (↑ approvisionnement)
  • Contrats à terme exigeant une livraison physique du produit à l’échéance

Tout ce cocktail a jouer sur ce qui se passe aujourd’hui avec le pétrole WTI.

Qu’est-ce que cela signifie pour toi?

Avant de commencer à vous précipiter vers le hub pétrolier le plus proche pour faire le plein de matières premières, gardez à l’esprit que ces prix inférieurs à zéro sont spécifiquement pour les contrats à terme WTI de mai et qu’ils doivent expirer AUJOURD’HUI mardi 21 Avril 2020 (au moment ou j’écris ces lignes).

C’est pourquoi beaucoup pensent également que le krach peut être l’opposé d’un resserrement court, car les commerçants qui ont adhéré à ces contrats se sont précipités pour quitter. Qui voudrait livrer physiquement des barils de pétrole sans valeur ou trouver (et payer) un endroit pour tout stocker ?

Alors, quelle est la prochaine étape?

Bien que la chute des prix entraînerait probablement des prix de l’essence moins chers ou des tarifs aériens plus bas, ce n’est pas comme si les gens seraient en mesure de faire des voyages en voiture ou des aventures de voyages internationaux de si tôt à cause du COVID-19.

Donc n’allez pas vous imaginer que dès demain l’essence sera à rabais dans les stations d’essence, car il faut du temps (au mois 2 à 3 mois) avant de voir un tel impact dans nos vie. De plus il faudrait que cette baisse soit conjoncturelle.

En d’autres termes, la demande restera probablement limitée, de sorte que les prix pourraient ne pas avoir beaucoup de marge de reprise.

Malgré cela, sur la base des contrats à terme sur le pétrole avec des dates d’expiration sur les prochains mois , il semble que les investisseurs espèrent toujours un rebond décent:

Prix de contrats à terme sur le WTI

Hmmm je vois que vous serrez le visage! ça devient un peu trop technique?? Je vous expliquerais dans un prochain billet ce que c’est les contrats à terme les choses seront beaucoup plus claires ?

Bien sûr, cela dépend en grande partie de la façon dont les efforts de confinement du COVID-19 se déroulent et de la question de savoir si les plans de relance des gouvernements et des banques centrales font l’affaire.

Les membres du cartel pétrolier semblent toujours se démener pour se ressaisir, bien que l’OPEP ait suggéré qu’ils pourraient commencer les réductions de production beaucoup plus tôt.

Le président américain Trump a également tenté d’endiguer cette saignée en disant que le gouvernement est prêt à ajouter jusqu’à 75 millions de barils de pétrole à la réserve stratégique de pétrole afin de réduire l’offre excédentaire.

Pour ma part je pense qu’on a pas encore vu le bout du tunnel! J’aimerais que vous me dites ce que vous en pensez.

Quoi qu’il en soit c’est une évidence que nous suivront avec beaucoup d’intérêt la suite des événements .

S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
Mohamed TRAORE
1 année il y a

Merci pour ces explications.
Je me posait trop de questions sur le prix négatif ( pour moi c’était contre la logique du marché ). Maintenant tout est clair à ce niveau.
Mais vue que le prix du pétrole est dans le négatif, est ce qu’il est possible pour un trader de trader le pétrole ?? ( si oui, la transaction se fera comment ?? )

Vue que les contrats de mai sur le pétrole WTI atteignent leur échéance aujourd’hui, qu’est-ce qui va se passer niveau prix ??? Vont ils être livré et payer comme l’indique Le graphique ??

Ela Ndjeng
Reply to  Ainina
10 mois il y a

Es-ce que le pétrole a repris les son cours normal?

Zoungrana Souleymane
Zoungrana Souleymane
1 année il y a

J’ai pris du plaisir à vous lire cher ami, l’explication est succincte et détaillée. C’est limpide. Merci

Andre bindj
1 année il y a

le pétrole est en quarantaine si le monde va mal alors lui aussi

2.5 2 votes
Article Rating
6
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x